Nos conseils

Imprimer

picto Mon animal pleure, a un œil rouge, que faire ?


Mon animal pleure, a un œil rouge, que faire ?

 

Votre chien ou votre chat a un œil rouge, à demi fermé, il pleure ? Les causes peuvent être nombreuses et une consultation vétérinaire s’impose rapidement. En attendant, évitez de commettre des erreurs qui pourraient aggraver le problème !

 

A quoi peut être dû un œil rouge ?

Un œil rouge est généralement le signe d’une inflammation : une réaction locale de l’organisme en réponse à une agression de l’œil par un élément étranger ou un microbe par exemple.

 

Quand cette inflammation touche les zones en bordure de l’œil : l’intérieur des paupières, le tour de l’œil, on parle de conjonctivite. Généralement, l’œil rouge est accompagné de larmoiements ou d’écoulements sales, d’un œil fermé ou demi-fermé. La conjonctivite est un problème souvent douloureux : l’animal cherche alors à se gratter ou montre, au contraire, des signes de tristesse et d’abattement.

 

La conjonctivite est un problème fréquent, qui peut être provoqué par de nombreuses choses différentes :

-          une petite blessure du bord de l’œil ou à la surface de l’œil (la cornée),

-          la présence d’un élément étranger sous la paupière : poil, épillet, etc.

-          un cil mal implanté, qui frotte la surface de l’œil,

-          une infection par un virus ou une bactérie,

-          une allergie,

-          etc.

 

Les conjonctivites peuvent aussi être le symptôme de certaines maladies plus générales, et parfois très graves : le coryza et la chlamydiose chez le chat, la maladie de Carré chez le chien.

 

Certaines formes particulières de conjonctivite peuvent aussi être liées à un problème découlement des larmes, un dysfonctionnement du système immunitaire, une maladie héréditaire…

 

Enfin, la conjonctivite n’est pas le seul problème oculaire qui peut provoquer un aspect d’œil rouge. D’autres maladies de l’œil, généralement sérieuses, peuvent être impliquées : uvéite, glaucome, saignements de l’œil.

 

Que faire si j’observe ce type de symptômes ?

Vous l’avez compris, seul un examen vétérinaire complet, doublé d’un examen approfondi de l’œil de votre animal permettra de faire la part des choses et d’aboutir au bon diagnostic, donc à un traitement adapté !

 

La meilleure chose à faire est donc de prendre rendez-vous sans tarder pour une consultation. Certains de ces problèmes, s’ils ne sont pas rapidement pris en charge, peuvent avoir des conséquences importantes : séquelles sur la vision, maladie générale…

 

Que puis-je faire si je ne peux pas consulter immédiatement ?

La meilleure chose à faire est surtout de ne pas commettre d’erreur qui pourrait aggraver le problème !

Ne prenez pas l’initiative d’utiliser un collyre de votre pharmacie personnelle, de manipuler ou de frotter l’œil de votre animal pour le nettoyer ou l’examiner de plus près.

 

Si vous souhaitez tout de même essayer de le soulager en attendant de pouvoir vous rendre à la clinique, il est possible de simplement laver l’œil avec un produit nettoyant oculaire adapté aux yeux du chien ou du chat et, bien-sûr, non périmé !

Il peut être intéressant d’en disposer dans la trousse à pharmacie destinée à votre compagnon. Demandez-nous conseil, nous pourrons vous en proposer et vous montrer comment l’utiliser sans courir le risque d’abimer les yeux.

 

Si votre animal cherche à se gratter, le seul moyen efficace de l’en empêcher est d’avoir recours à une collerette : un cône en plastique blanc qui se fixe au collier et entoure la tête, l’empêchant d’atteindre son visage avec ses pattes.

 

L’œil est un organe fragile. En cas de symptômes oculaires, la meilleure réponse est toujours de prendre rapidement rendez-vous pour une consultation vétérinaire !